Home Tendances & Créateurs Naona, sacs et accessoires d’exception

Naona, sacs et accessoires d’exception

written by Charlotte avril 30, 2018
Naona, sacs et accessoires d’exception

NAONA est une marque de sacs tressés à la main par des femmes dans les hauteurs des favelas de Rio de Janeiro. Avec ce projet, la marque a une mission bien précise : donner du pouvoir aux femmes des milieux défavorisés de Rio. Coup de cœur de MUE, on vous en dit plus.

NAONA c’est quoi ?

NAONA est un projet qui a mûri d’une rencontre entre deux amoureux du Brésil : Noemi Cardona Puig et Pierrick Michel. Ayant à cœur de faire rayonner les femmes des quartiers défavorisés de Rio, le duo franco-espagnol décide de lancer un projet social original et audacieux, autour de l’artisanat. Avec l’envie de s’orienter vers une démarche durable en accord avec leurs convictions, ils se tournent vers l’upcycling. Pas à pas, le projet se structure autour d’une marque de sacs tendances et originaux : NAONA.

Le nom vient de « Na onda », qui signifie « Sur la vague », en portugais. Une expression utilisée pour désigner quelque chose de « cool ».

Noemi, débordante de créativité, dessine et conçoit des sacs et accessoires aux designs originaux et colorés. Pierrick lui, est un jeune diplômé en entrepreneuriat qui s’occupe de la structuration du projet. Un duo en béton, toujours prêt a donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire avancer le projet NAONA ! Et rapidement, les créations d’inspiration brésilienne font leur effet, notamment auprès des touristes européens. Le projet prend alors une nouvelle dimension en se démarquant, devenant une véritable marque de sacs et d’accessoires de mode. La commercialisation en France sera lancée en décembre 2017 et la nouvelle collection été 2018 est déjà disponible sur l’e-shop de la marque et dans différents points de vente.

muemagazinemodetendanceetcreateurnaona

crédit photo : naona

Si NAONA en est arrivé là, c’est aussi grâce à de nombreux acteurs qui l’on soutenu. On pense à l’ONG Viva Rio – connue pour la création de plusieurs projets sociaux au sein de la favela de Cantagalo -, qui a permis aux ateliers de production de NAONA de s’installer dans la favela. La coopérative d’artisanes Corte&Arte a elle aussi joué un rôle dans l’implantation du projet, en mettant des locaux à disposition et en présentant des femmes de la favela. Des acteurs indispensables à la marque et aux ambitions du projet, avec l’intérêt certain d’agrandir la communauté NAONA.

Une technique Maya modernisée

La production des sacs et accessoires s’inspire d’une technique de tressage Maya très ancienne. Une technique de fabrication à la main utilisée pour recycler les chutes de papier des imprimeries, afin de leurs redonner vie dans des sacs ou autres accessoires d’exception.

NAONA a donc adapté cette technique traditionnelle pour permettre la personnalisation des sacs, par impression. Une image numérique est imprimée sur les feuilles de papier recyclé, puis celui-ci est imprimé et plastifié pour apporter résistance, imperméabilité et un effet brillant. S’en suivent diverses étapes : découpe, pliage, tressage et couture sont entièrement réalisées à la main par des femmes artisanes venant des favelas. Notons que 5 heures sont nécessaires à la réalisation d’un sac à mains ! Un vrai travail de précision et de patience.

muemagazinemodetendanceetcreateurnaona

crédit photo : naona

Les artisanes de NAONA sont formées aux techniques de fabrication traditionnelle par la marque. Le but ? Leur donner accès à une source de revenu équitable en valorisant leur savoir-faire. Pour réaliser toutes les étapes de production d’un sac, chaque artisane met environ 2,5 heures en se spécialisant sur une ou deux étapes précises. Les processus de fabrication sont optimisés pour permettre d’améliorer les conditions de travail des artisanes, comme par exemple la mise à disposition de matériel et l’organisation de plans de travail fonctionnels.

Résumons. A partir d’une image numérique, d’une imprimante et de 27 feuilles de papier, NAONA est capable de produire un sac avec un imprimé personnalisé. Chapeau !

Des femmes, des artisanes

Aujourd’hui, NAONA travaille avec 12 artisanes. Majoritairement résidentes de la favela de Cantagalo, elles y sont nées, y ont grandi, y ont créé une famille et c’est fières de leurs origines, qu’elles œuvrent à l’amélioration du quotidien de leur communauté. NAONA accompagne ses femmes artisanes et les incite à créer leur propre coopérative de production pour qu’elles deviennent totalement autonomes et indépendantes. Elles ont actuellement le statut de Micro Entreprise Individuelle et peuvent aussi bien travailler à l’atelier qu’à leur domicile, leur permettant de concilier travail et vie de famille. Car, la mission de NAONA est de donner le pouvoir aux femmes des favelas, en favorisant leur insertion professionnelle et leur émancipation financière.

muemagazinemodetendanceetcreateurnaona

crédit photo : naona

La rémunération se faisant en fonction de la production ; chaque étape de fabrication correspond à un prix juste, défini en amont avec les artisanes. Ces prix ont été définis en fonction du temps estimé par étape et du salaire minimum brésilien, augmenté de 10 %. Avec l’expérience, l’artisane réalisera les étapes plus rapidement et pourra facilement augmenter ses revenus. La confection des produits NAONA permet à ces femmes d’avoir accès à une source de revenu équitable et en ayant l’espoir de voir leurs enfants grandir dans de meilleures conditions. Fières de prendre part à un projet ambitieux et de transformer de simples feuilles de papier en sublime accessoires.

Cette communauté située sur les hauteurs du célèbre quartier de Copacabana, offre un bon équilibre entre besoin social, infrastructure et sécurité. L’objectif à moyen terme serait de créer une coopérative d’artisanes. Cela renforcerait la sécurité de leur emploi et leur permettrait de développer leur activité en ayant plus de pouvoir.

Des sacs à main mais pas que

L’engagement environnemental et humain de NAONA, font partis des fondements de la marque. Les produits sont vegans et inscrits dans une démarche durable : les papiers rejetés sont recyclés auprès d’une imprimerie située à Rio. Et la marque va plus loin en proposant des partenariats aux organisations (entreprises, administrations…) qui jettent leur papier pour les réutiliser ! Et si la demande augmente et que la NAONA ne dispose pas de suffisamment de papier à recycler ? Elle utilise un papier déjà recyclé ou un papier issu d’une production responsable (Norme Cerflor et FSC).

muemagazinemodetendanceetcreateurnaona

crédit photo : naona

NAONA comptabilise déjà trois collections : « Natureza », des motifs originaux et colorés s’inspirant des richesses de la faune et de la flore brésilienne ; « Tribal », une ligne ethnique qui s’inspire des motifs des tribus d’Amazonie ; et « Mozaica »,  inspiré de l’artiste Athos Bulcao. Ces lignes de sacs à main, mettent en avant des couleurs éclatantes, des imprimés modernes aux couleurs vibrantes, à l’image du Brésil finalement.

Pour ses futures collections, NAONA souhaite développer de nouveaux sacs et accessoires (pour notre plus grand plaisir) en utilisant de nouvelles matières éco-responsables (en imaginant des mix de matières entre papier recyclé et cuir d’ananas, par exemple.)

Attention coup de cœur… Le sac bandoulière convertible en pochette, parfait pour se démarquer et emporter l’essentiel lors des petites/grandes occasions et embellir nos tenues estivales !

La marque NAONA est le reflet de la femme brésilienne : belle, glamour et forte. Ses sacs et accessoires tendances, sont pleins d’histoires et de voyages. Pour avoir craqué pour l’un des modèles, il apporte une touche de fraîcheur et d’originalité à une tenue.

 

naona-shop.com

 

mue-magazine-mode-ethique

Envie d'en lire plus ?