Home Tendances & Créateurs Le Basiq

Le Basiq

written by Zoé septembre 15, 2017
mue-magazine-lebasiq-crowdfunding6

mue-magazine-lebasiq-crowdfunding6

Nous aimons avoir dans nos armoires ces jolies pièces originales, mais faciles à porter, quelque peu uniques dans leur genre. Bien qu’on adore l’excentricité, un look se doit d’être équilibré. Impossible de porter ce blazer à motifs exotiques multicolores ou ce jean patché de paillettes un peu kitch, sans les assortir avec une pièce plus basique. Sinon, vous risqueriez de transformer votre tenue chic et affirmée, en symbole de contradiction. Comment donc obtenir ce tee-shirt noir ou blanc qui se glissera aussi bien sous votre blazer préféré, que dans votre pantalon le plus coloré ? Un tee-shirt, qui tombe bien, qui résiste à tout et qui, au passage, cherche à promouvoir une mode meilleure. C’est rageant mais, même en ayant fait mille boutiques, il y a toujours une poche, un bouton, un logo, bref : un petit détail vient tout gâcher ! Pas de panique, le MUE vous a déniché la marque qu’il vous faut.

Un vêtement indémodable et engagé

Le Basiq est une nouvelle marque de vêtement qui porte bien son nom. Elle propose des vêtements aux coupes intemporelles, confectionnés dans des matières écologiques avec une véritable attention pour la responsabilité sociale. La marque trouve ses fondements dans un constat simple : nous pouvons passer des journées entières à chiner, sans forcément trouver ce fameux basique parfaitement coupé. Pourtant, il nous est indispensable ! Cette pièce indémodable qu’on dérive dans tous les sens, qu’on assemble avec toutes les formes et toutes les couleurs. Ce vêtement unique qu’on a baptisé favourite et dans laquelle on s’imagine vieillir toute notre vie. C’est de cette pièce là dont on a envie de vous parler aujourd’hui.

Mais, vous l’aurez bien compris, nous sommes en 2017 : il est aujourd’hui impossible (presque criminel) de penser un vêtement sans prendre en compte son environnement. Rappelons-le, 13 millions de tonnes de vêtements sont jetés chaque année à l’échelle mondiale. Parmi eux, seulement 2 millions de ces pièces sont réutilisées ou recyclées. Trop peu, n’est-ce pas ? Alors quelle est la solution ?

Le Basiq, en a trouvé une : proposer une collection de vêtements mixtes, qui saura vous accompagner dans toutes vos aventures. Un vêtement qu’on peut mettre et remettre, user et user, sans jamais devoir s’en séparer.

Chaque pièce de la marque est fabriquée à partir de coton biologique, dans le respect du commerce équitable et du développement durable. Ici, on s’efforce de réduire au maximum sa consommation d’eau. Comparé à un tee-shirt classique comme on en trouve dans la grande distribution, un vêtement signé Le Basiq utilise deux fois moins d’eau qu’une production conventionnelle. Une réduction remarquable, qui se veut préserver les sols ainsi que la santé de nos agriculteurs.

Soucieux de vouloir en faire toujours plus, la marque a également mis en place différents partenariats avec des ONG mondiales. Pour chaque pièce commandée, 1% de la somme que vous payez est reversée à l’organisme partenaire que vous aurez choisi. Voici un engagement qu’on ne saurait qu’encourager.

mue-magazine-lebasiq-crowdfunding6

Crédit photo: Le Basiq.

Une production made in India with love

Pour sa première collection, la marque a su s’entourer de fournisseurs partageant ses valeurs. On découvre ici une politique d’éthique, basée sur des critères écologiques pointus ainsi que sur des engagements sociaux.

Mais, vous a-t-on bien dit que les vêtements de la marque sont tous produits en Inde ? Un choix surprenant mais, finalement, tout à fait logique. On s’explique. Les cultures de coton poussent essentiellement dans les régions chaudes. Afrique, Inde, Chine, Ouzbékistan et quelques autres grandes régions, mais certainement pas en Europe. C’est avec la volonté de vouloir réduire son empreinte carbone que la marque décide de limiter ses trajets, et de travailler avec une entreprise locale, proche des ressources agricoles. En gros, un atelier pour lequel la matière première n’a pas besoin de voyager. Le coton est donc collecté par une coopérative indienne qui facilite le développement des agriculteurs biologiques. Ensuite, c’est dans un même atelier textile que s’effectuent le filage, le tissage, la coloration et la confection du vêtement. La boucle est ainsi bouclée. Triés sur le volet, les partenaires de la marque sont labellisés GOTS (Certification Global Organic Textile), Fair Trade USA ou encore SA8000, un organisme qui régule les conditions de travail des hommes ainsi que leurs salaires. Ces différents labels en disent long sur leurs niveaux de qualités et d’engagements vis-à-vis de la marque et de ses différents prestataires.

Très à l’écoute du monde qui l’entoure, Le Basiq offre aux ouvriers indiens le droit de travailler décemment. Leurs salaires sont bien plus élevés que la moyenne nationale et leur temps de travail surveillés de près par les organismes de certification Fair Trade. L’ambiance est conviviale, les responsables à l’écoute, nous certifie Nelson Carvalho, le fondateur de la marque. Ainsi l’Homme peut travailler dans la dignité. Ce fonctionnement permet à la marque de travailler avec des partenaires de qualité, engagés pour une mode meilleure, tout en garantissant des prix abordables pour nous autres consommateurs européens fan de basiques.

La marque s’est donc lancée pour objectif de démocratiser une mode plus responsable, en prouvant à ses clients qu’il est possible de s’habiller écologiquement, tout en respectant les travailleurs internationaux et cet environnement qui nous est cher. Jugez-en par vous même.

Ensemble nous pouvons améliorer les choses !
Le Basiq.

C’est une véritable solution que Le Basiq propose à notre consommation acharnée de textile : porter, garder, faire durer nos vêtements. Ces pièces aux looks intemporels sauront durer dans le temps et, au passage, permettront de réduire nos déchets de fibres textiles. Grâce à leur système de production délocalisé, leur coton purement écologique et leurs engagements sociaux, la marque nous donne aujourd’hui une belle leçon de morale.

Si, vous aussi, vous rêvez de votre basique propre et stylé : courez le pré-commander. Soutenez ce projet ambitieux, et donnez toutes les raisons à la marque d’y croire !

mue-magazine-lebasiq-crowdfunding6

mue-magazine-lebasiq-crowdfunding6

 

mue-magazine-mode-ethique

Envie d'en lire plus ?