Home Actualités Le label Oeko-tex

Le label Oeko-tex

written by Pauline avril 5, 2017
label-oeko-tex

Le label Oeko-tex, un label fondamental

Le label OEKO-TEX, d’après Eco-sapiens, est le premier label visant à garantir des textiles exempts de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement. Conceptualisé en Allemagne en 1992, il permet au consommateur d’être sûr que les vêtements qu’il achète, tissus ou linge de maison, ne contiennent aucune substance nocive, qu’il s’agisse des colorants ou des textiles. Jusqu’à son lancement, il n’existait aucun label fiable pour juger de la qualité écologique des textiles.

Ce label, connu aussi sous le nom d’OEKOTEX standard 100, est un système international de contrôle et de certification. Il est reconnu par les professionnels et les consommateurs comme « gage de sécurité ». Ainsi lorsqu’un article est garanti par ce label, il promet l’exclusion des substances indésirables qui peuvent présenter un risque pour la santé du consommateur.

label-oeko-tex

Un  certification à nuancer

Cependant, être certifié Oeko-tex ne signifie en aucune cas que le textile provient d’une agriculture biologique (ces derniers seront plutôt dotés de la certification GOTS). Il n’assure pas une origine biologique de la fibre elle-même, mais il englobe tout ce qui se rapporte à la filière, c’est-à-dire aussi bien au niveau des producteurs, des transformateurs, des distributeurs… Incluant les matières premières mais également les produits intermédiaires (tels que les tissus teints imprimés), les accessoires ou articles finis tels qu’énumérés ci-dessus, il atteste également de tous types de textiles, du prêt-à-porter aux textiles d’ameublement.

Le label Oeko-tex vise donc à certifier la fabrication de produits textiles comme non-dangereuse pour l’écologie humaine, à faciliter les approvisionnements pour les fabricants qui s’appliquent à assurer une certaine sécurité à leurs produits, et à procurer au consommateur une certitude quant à la fiabilité du produit qu’il achète. Parmi les caractéristiques que le label s’adonne à certifier, on retrouve la garantie sans colorants allergènes ou azoïques (cancérigènes), la certitude que le produit ne dépasse pas la valeur limite de pesticide autorisé, ou encore que la valeur PH du produit est, par exemple, compatible avec les peaux sensibles.

D’autre part, il assure des critères communs à l’échelle internationale, l’examen des produits par des instituts de contrôle indépendants dotés d’une expertise scientifique non contestable ainsi que la conformité de la production grâce à la gestion qualité.

Cependant, s’il est bien un label fiable, il peut certifier en toute conscience des matières synthétiques, donc polluantes en amont. Il n’est donc pas un gardien exclusivement environnemental mais bel et bien axé sur la préservation de l’humain. En plus de cela, les textiles sont parfois intégrés dans de nombreux autres produits. La certification ne s’appliquant qu’aux produits textiles, les critères auxquels ils s’attachent ne peuvent prendre en compte le produit fini dans son ensemble. Cela n’empêche que la norme Oeko-tex met en valeur les qualités écologiques d’un produit, et elle vérifie chaque résultat selon des tableaux de mesure très stricts.

 

7 000 fabricants du textile répartis
sur 80 pays dotés du système Oeko-tex
+ de 53 000 certificats pour
des millions de produits différents
14 instituts de contrôle localisés
principalement en Europe et au Japon

Envie d'en lire plus ?