Home Actualités 03 KLEIN

03 KLEIN

written by Léa novembre 28, 2017
03 KLEIN

Froide, électrique, hypnotisante, glaciale mais grandissante, le bleu Klein sera notre couleur de l’hiver. Lumineuse, elle symbolise l’idée de progrès qui nous tient tant à coeur et vient compléter une collection de teintes, de nuances et de détails que nous avons soigneusement étudiés.

Yves Klein est un artiste niçois des plus inspirants. Fasciné par le bleu, il travaille une couleur dite outremer, qualifiée de très saturée pour réaliser ses tableaux. Il réalise des monochromes et utilise la technique étonnante de la peinture au rouleau, pour éviter toute touche personnelle ou signature qui serait un signe de reconnaissance. À travers son « époque bleue » il recherche la perfection : un savant mélange de pigments, de lumière et de texture.

C’est en 1960 que le Bleu Klein devient une couleur à part entière. Son nom est officiellement déposé à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) et fait du bleu Klein la première couleur déposée. Cette teinte est le fruit de la recherche de Edouard Adam, marchand de couleur, sous la demande de Yves Klein. Celui-ci opte pour ce fameux pigment outremer, tant utilisé par le célèbre artiste pour ses oeuvres précédentes. Il y ajoute un liant tout particulier qui donne cette couleur qu’il qualifie de différente de toutes les autres observées auparavant. Il parle même de couleur « abstraite » car elle rappelle le ciel et la mer sans pouvoir les dessiner.

Plus de deux cents oeuvres ont été réalisées par le peintre avec sa couleur Bleu Klein, à l’occasion de la première exposition rétrospective consacrée à Klein, à Krefeld. C’est en 1962 qu’il décède à Paris d’une crise cardiaque après avoir manipulé trop de produits chimiques tout au long de sa vie pour la création de son art. Il s’en va donc avant même d’avoir publié des écrits où il y expliquait son bleu et son travail. 40 ans plus tard, ceux-ci sont publiés et montrent un réel génie ainsi qu’un parfait commentateur. Il explique le sens de son fameux IKB (International Klein Blue) et parle « d’absolu spirituel » mais dit également « Le bleu n’a pas de dimensions. Il est hors des dimensions, tandis que les autres couleurs, elles, en ont ».

Coloris emblématique, histoire atypique, l’utilisation du bleu Klein ne peut se passer de certaines références. En hommage à l’acharnement, à la délicatesse, à cette obsession du détail, des teintes et de la lumière : nous n’avons pu résister à passer l’hiver en Klein. 

MUE MAGAZINE KLEIN – 6 décembre

mue-magazine-modeethique

Envie d'en lire plus ?