Home Actualités Casa Geração – L’école de mode par et pour tous

Casa Geração – L’école de mode par et pour tous

written by Charlotte avril 15, 2018
Casa Geração – L’école de mode par et pour tous

Casa Geração est une école de mode d’un nouveau genre. Fondée en 2013 à Rio de Janeiro, c’est une école libre et engagée. A la fois lieu de vie, bureau de style, atelier de création et vivier de jeunes talents inexploités, son but ? Offrir l’opportunité d’une formation aux talents qui s’ignorent, existants, aux talents inexploités.

Une mode qui dépasse le périph’

L’association franco-brésilienne ModaFusion, fondée à Rio en 2006 par Nadine Gonzalez et Andrea Fasanello, propose de réduire peu à peu certaines frontières économiques, géographiques et culturelles à travers la mode. Et ainsi, créer de nouveaux axes de création par une fusion artistique et éthique. Après sa création, l’association enchaîne les projets et ouvre une agence de mannequin dans la grande favela de la Cité de Dieu. Elle fait poser les prostituées des quartiers pauvres, s’attirant au passage les foudres des politiques puis organise son défilé dans les favelas dans le cadre de l’année France-Brésil. L’association organise également diverses collaborations avec les écoles françaises comme l’ESMOD et l’IFM. Sept ans après la création de ModaFusion, la toute première école de mode des favelas apparaît : Casa Geração.

« Apprends des autres, échange, partage, sans jugement et respecte les valeurs et les règles de la maison qui t’accueille. »

muemagazinemodeactualitécasageracao

crédit photo : CASA GERAÇÃO

Non. Le monde de la mode et de la création n’est pas seulement réservé aux jeunes issus des zones prioritaires. C’est bel et bien le message que l’école cherche à mettre en avant. Installée dans la favela pacifiée Morro do Vidigal, l’école se donne pour objectifs d’identifier, de former, de promouvoir et d’insérer les talents de la mode – issus des quartiers périphériques – dans le marché du travail. En effet, peu de jeunes poursuivent des études supérieures, sans formation universitaire, ni professionnelle. Les opportunités de trouver un emploi sont donc rares et le chômage ne cesse d’augmenter. C’est pour cette raison que le projet de la Casa Geração Vidigal offre des formations gratuites aux jeunes des favelas, afin que ces derniers puissent s’insérer professionnellement sur le marché du travail, notamment dans les métiers de la création et de la mode.

Véritable dénicheuse des talents de demain, la Casa Geração met en avant les cultures urbaines des quartiers populaires, trop souvent absentes des tapis rouges, selon la fondatrice, elle-même née en banlieue. Elle donne aux jeunes la possibilité de s’émanciper socialement en leur donnant les éléments nécessaires à leur ascension sociale. Une dynamique plus que positive et vraiment nécessaire.

Des favelas au neuf trois, de Vidigal à Saint-Ouen

Forte de son succès, l’école de mode alternative se duplique en France en 2017. Après des résultats d’insertion professionnelle positifs des jeunes diplômés brésiliens, issus des zones vulnérables du Grand Rio ; le modèle testé dans l’hémisphère sud avait toute légitimité pour s’implanter à Paris, berceau de la mode.

Le modèle pédagogique est donc reproduit dans la périphérie, au nord de Paris, dans le 93. Située à Saint-Ouen, l’école s’adapte aux problématiques des banlieues françaises, et plus particulièrement en Seine Saint-Denis, « jeune département le plus métissé de France« .

La Casa 93 est accueillie par l’hôtel branché le Mob, installé à côté des Puces de Saint-Ouen. Servant d’établissement à la première promotion, cet hôtel engagé propose divers événements avec un restaurant bar, un marché bio issu de coopératives, des food trucks, des jardins cultivés et autres initiatives telles que les cinémas en plein air ou encore les scènes musicales live. Un véritable lieu de vie où l’environnement est propice aux rencontres et à la créativité.

Une formation sur-mesure

La petite sœur de la Casa Geração Vidigal propose une formation gratuite, ouverte aux 18-25 ans, sans aucune condition de diplômes. Cette formation professionnelle et d’insertion sociale de six mois enseigne aux étudiants le stylisme via plusieurs pôles : création, image, savoir-faire, projets spéciaux,  collection et langues. Au total, six pôles, des cours allant de l’histoire de l’art et de la mode, à des cours de marketing digital en passant par des cours d’anglais et de portugais ; un contexte dans lequel il fait bon de s’épanouir. L’ensemble du programme étant destiné à révéler les meilleures expressions créatives des banlieues.

L’objectif de la formation reste le même qu’au Brésil : « préparer au mieux les nouveaux talents de demain en leur facilitant l’accès au marché du travail, grâce au réseau de professionnels de la mode que dispose l’école, à une méthodologie pédagogique innovante et adaptée aux profils créatifs ». Talent, créativité, motivation et ambition personnelle sont donc les principaux critères de sélection. Dans ce contexte, les étudiants  bénéficient d’un soutien important des professionnels de la mode, de marques afin d’élargir les compétences individuelles et collectives de chacun.

J’ai toujours trouvé dans la banlieue une inspiration puissante, à ce titre je suis pour un Grand Paris Créatif, et les projets de Casa Geração pourront contribuer à son émergence. Nadine Gonzalez

 

Au-delà de la formation et de l’insertion professionnelle, Nadine Gonzales, cofondatrice du programme a une véritable ambition : que la Casa Geração devienne un laboratoire créatif dans les banlieues des grandes métropoles, pour une mode inclusive et créative.

Des favelas au neuf trois, de Vidigal à Saint-Ouen, la Casa Geração est un lieu d’épanouissement social et créatif. Fait sur-mesure pour des jeunes qui en ont besoin, c’est un espace où ils pourront laisser libre court à leur imagination et acquérir les codes, pour un jour pénétrer l’écosystème tant fermé de la mode.

Pour celles et ceux qui ont envie de se lancer, les inscriptions ont lieu chaque année en avril – mai. Restez connecté.

CASAGERACAO.COM

 

mue-magazine-mode-ethique

Envie d'en lire plus ?